contactmailto:mail@ericvalette.net?subject=objet%20du%20courrier
contactmailto:mail@ericvalette.net?subject=objet%20du%20courrier
contactmailto:mail@ericvalette.net?subject=objet%20du%20courrier
 

©

Biographie officielle


Eric Valette est né en 1969 vers Lyon, dans une famille d’ouvriers agricoles chiliens. Repéré par l’abbé de son village alors qu’il était déscolarisé, il reçut en cadeau de noël sa première boîte de crayons de couleur et fut très vite reconnu comme le meilleur dessinateur de chevaux du diocèse. Il décida d’abandonner les ordres pour devenir premier cuisinier dans un grand hôtel parisien, qu’il fut obligé de fuir après avoir été compromis (à tort) dans l’assassinat de Lady Diana. Vivotant plusieurs mois comme animateur sur RMC puis émigré clandestin vers les Etats-Unis, un ami d’enfance, le chanteur Joe Strummer, lui présenta l’artiste Dan Graham dont il fut rapidement un des plus fidèles assistants. Recherché par toute la police de New York pour ses graffitis intempestifs, il dut revenir incognito en France, se faisant passer pour un cinéaste toulousain spécialisé dans les films fantastiques. Après des années sombres qu’Eric Valette refuse aujourd’hui d’évoquer (sinon par quelques carnets de dessins encore tenus secrets), il fut incarcéré dans la prison de Fresnes, où il consacra toute son énergie à la réalisation de sculptures en pois chiches et à la lecture obsessionnelle des traités de perspective florentins de la première Renaissance. Ses liens présumés avec l’éleveur de cochons d’Inde Jean-Marc Rouillan n’ayant jamais pu être prouvés, il fut libéré la veille de sa première participation à la Documenta. Après une victoire aux échecs contestée (des témoins parlent de triche manifeste), il se brouilla avec le curateur Harald Szeemann, et décida de renoncer aux fastes superficiels du milieu de l’art pour aller aider les jeunes artistes issus de milieux défavorisés, et, avec l’aide du peintre Daniel Buren et du chanteur Daniel Balavoine, créa le Salon Jeune création dont il fut président pendant plus de 15 ans. Lassé des guerres intestines et de l’ingratitude de tous les talents dont il a permis l’éclosion, et harcelé par le fisc, il s’est récemment réfugié en Belgique où il exerce comme consultant secret auprès de la commission européenne pour les questions de culture, d’enseignement, de recherche, et de baby sitting. On le dit lié à un gang d’adolescents adepte de skateboard et de sites de partage vidéos, mais il serait plus probablement aujourd’hui à la tête d’un trouble réseau d’échanges de produits artistiques de commerce équitable en Méditerranée (Chypres, Maltes, Croatie, Liban), la France et la Belgique.



Éric Valette est membre fondateur du collectif Suspended spaces.

actualitéActualite.htmlActualite.htmlshapeimage_6_link_0
Avant 2012http://ericvalette.net/page.htmhttp://ericvalette.net/page.htmshapeimage_7_link_0
contactmailto:mail@ericvalette.net?subject=objet%20du%20courriermailto:mail@ericvalette.net?subject=objet%20du%20courriershapeimage_8_link_0
Publicationspublications.htmlpublications.htmlshapeimage_9_link_0

infos

éric valette

Suspended spaceshttp://www.suspendedspaces.net/entree/Actualite.htmlhttp://www.suspendedspaces.net/entree/Actualite.htmlshapeimage_11_link_0
TravauxTravaux.htmlTravaux.htmlshapeimage_12_link_0
CVCV.htmlInfos_files/CV%20E%CC%81ric%20Valette.pdfshapeimage_13_link_0